(im)migrations - 91'

 

Dans cette vague migratoire incessante, il est plus que jamais question de s'interroger sur l'Autre. Ces films portent tous un regard éclairé sur les problématiques migratoires, quand le déplacement est au cœur de l'identité. 

 ET TOUJOURS NOUS MARCHERONS de Jonathan Millet, 2016, fiction, 25'    Ils sont ceux dont la marge est le territoire, ceux qui passent sans qu’on ne les voit. Ils n’ont pas de papiers et parlent mille dialectes.  Simon débarque à Paris et suit leurs traces pour retrouver celui qu’il cherche. Il plonge dans les tréfonds de la ville invisible et emprunte alors bien malgré lui le parcours classique des migrants néo-arrivants.

ET TOUJOURS NOUS MARCHERONS de Jonathan Millet, 2016, fiction, 25' 

Ils sont ceux dont la marge est le territoire, ceux qui passent sans qu’on ne les voit. Ils n’ont pas de papiers et parlent mille dialectes. 
Simon débarque à Paris et suit leurs traces pour retrouver celui qu’il cherche. Il plonge dans les tréfonds de la ville invisible et emprunte alors bien malgré lui le parcours classique des migrants néo-arrivants.

 NKOSI COIFFURE de Frédérike Migom, 2015, fiction, 14'    Dans une rue à Matonge, le quartier Congolaise à Bruxelles, Eva tente d'échapper à une dispute avec son petit ami en fuyant dans un salon de coiffure afro. Initialement  elle est prise en charge par les femmes dans le salon, qui voient une femme en détresse. Mais quand nous découvrons la raison de la dispute, les opinions se divisent.

NKOSI COIFFURE de Frédérike Migom, 2015, fiction, 14' 

Dans une rue à Matonge, le quartier Congolaise à Bruxelles, Eva tente d'échapper à une dispute avec son petit ami en fuyant dans un salon de coiffure afro. Initialement  elle est prise en charge par les femmes dans le salon, qui voient une femme en détresse. Mais quand nous découvrons la raison de la dispute, les opinions se divisent.

 SI TU ME POSES LA QUESTION de Siham Bouzerda, 2017, fiction, 21'    Les attentats se rapprochent et les conséquences se multiplient, je me garde de communiquer mes sentiments mais qu’en est-il de mes proches ? Quand je pose des questions à mes parents sur la Belgique qu’ils ont connue, je n’ai pas seulement l’impression que c’était une autre époque, j’ai l’impression que c’était un autre pays.

SI TU ME POSES LA QUESTION de Siham Bouzerda, 2017, fiction, 21' 

Les attentats se rapprochent et les conséquences se multiplient, je me garde de communiquer mes sentiments mais qu’en est-il de mes proches ? Quand je pose des questions à mes parents sur la Belgique qu’ils ont connue, je n’ai pas seulement l’impression que c’était une autre époque, j’ai l’impression que c’était un autre pays.

 COGITATIONS du Collectif Camera etc., 2013, animation, 9'    Partir ou rester ? A travers leurs réponses à cette question, des habitants de Ouagadougou parlent de leurs rêves de départ vers l’Occident, d’autres de leur volonté de rester au pays. De cette mosaïque de réflexions se dégage l’envie d’en finir avec la pauvreté, mais aussi la peur de ne pas trouver de travail « là-bas », et d’y être mal accueillis. Ces pensées, reflets d’une image de l’Occident-Eldorado, se mêlent pour parler d’une même aspiration : la recherche d’une vie meilleure.

COGITATIONS du Collectif Camera etc., 2013, animation, 9' 

Partir ou rester ? A travers leurs réponses à cette question, des habitants de Ouagadougou parlent de leurs rêves de départ vers l’Occident, d’autres de leur volonté de rester au pays. De cette mosaïque de réflexions se dégage l’envie d’en finir avec la pauvreté, mais aussi la peur de ne pas trouver de travail « là-bas », et d’y être mal accueillis. Ces pensées, reflets d’une image de l’Occident-Eldorado, se mêlent pour parler d’une même aspiration : la recherche d’une vie meilleure.

 SIDEWALK de Berivan Binevsa , 2011, fiction, 18'   Jean et Aurélie sont en couple et fréquentent régulièrement les marasmes du conflit amoureux avec toute la panoplie de mauvaise foi, de mutisme, d’enlisement, d’argumentation fleuve, de bonds et de rebonds qui l’accompagne. Jean et Aurélie sont aussi les laborantins et les archivistes de leurs propres disputes qu’ils classent par catégorie, analysent, décortiquent, rangent dans des boîtes, étudient soigneusement, graphique à l’appui.

SIDEWALK de Berivan Binevsa , 2011, fiction, 18'

Jean et Aurélie sont en couple et fréquentent régulièrement les marasmes du conflit amoureux avec toute la panoplie de mauvaise foi, de mutisme, d’enlisement, d’argumentation fleuve, de bonds et de rebonds qui l’accompagne. Jean et Aurélie sont aussi les laborantins et les archivistes de leurs propres disputes qu’ils classent par catégorie, analysent, décortiquent, rangent dans des boîtes, étudient soigneusement, graphique à l’appui.

 ETAT D'ALERTE SA MERE de Sébastien Petretti, 2017, fiction, 5'    "État d’alerte sa mère" est une comédie surréaliste qui dépeint une société où les violences policières et l’atteinte à nos vies privées seraient devenues banales, normales, lassantes. Les victimes elles-mêmes s'y sont habituées. Les forces de l’ordre aussi ! Chaque jour les flics remettent ça, Samy et Mehdi n’y prêtent plus attention, ni même le spectateur.La vraie question du film est finalement de savoir si Samy, le soir de la Saint Valentin, a enfin pu niquer…

ETAT D'ALERTE SA MERE de Sébastien Petretti, 2017, fiction, 5' 

"État d’alerte sa mère" est une comédie surréaliste qui dépeint une société où les violences policières et l’atteinte à nos vies privées seraient devenues banales, normales, lassantes. Les victimes elles-mêmes s'y sont habituées. Les forces de l’ordre aussi ! Chaque jour les flics remettent ça, Samy et Mehdi n’y prêtent plus attention, ni même le spectateur.La vraie question du film est finalement de savoir si Samy, le soir de la Saint Valentin, a enfin pu niquer…