"le bal perdu" alfredo diaz perez

« Personne n’est responsable de ce qui arrive… »

Amnésique depuis dix mois, Nina, trente-sept ans, vit prisonnière d’un moment perpétuel dans un temps zéro. Tous les jours, elle s’imagine qu’elle a vingt ans et que c’est dimanche. Bruno, son mari, est devenu un étranger pour elle.
« J’aime Nina. Même quand elle m’oublie… Quand je regarde son visage, je découvre tout ce que j’ai perdu.. ., confie Bruno à Lydia, l’amie la plus proche de Nina. … Parfois elle a envie d’aller se promener au parc. Le parc le plus proche, c’est celui du cimetière.. »
Nina revit tous les jours la première rencontre avec Bruno. Les souvenirs heureux sont cruels – Bruno en fait la douloureuse expérience – et l’oubli efface les années vécues ensemble. Comme Nina dit à Bruno…
« Tu m’inventes des blessures qui n’existent pas. »
Aujourd’hui, c’est dimanche et il y a bal à la plage. Lydia est venue et Bruno a pris une décision. Mais il attend. Comme Bruno dit à Nina…
« J’attends quelque chose qui ne viendra pas. »

Festivals : 

  • Festival du film court de Lille Hors Compétition – Carte Blanche au CRRAV
  • Festival du court-métrage de Bruxelles 2006 – Prix La Deux
  • Festival de la Côte d’Opale Hors-compétition, projeté en avant-festival à Calais et à Boulogne
  • Faire Court – Atelier 142 – Oise
  • Festival du court-métrage de Gemont – France Hors Compétition – Carte Blanche au CRRAV
  • 26e Festival International du Film d’Amiens Section compétitive officielle « Jeunes auteurs en Europe »
  • Le Festival Le Court en Dit Long

Fiction, 2006, Belgique/France, 16'

Réalisation : Alfredo Diaz Perez

Image : Philippe Roussilhe

Son :  Gilles Laurent

Interprétation : Mireille Perrier ; Dominic Gould

Production: Need Productions (BE) et Petroushka Films (FR) 

 

Services :

  • Diffusion