rendez-vous au portugal au debut du mois de juillet

Curtas2019imginternaCFE2.png

La Belgique est à l’honneur au festival de courts métrages de Vila do Conde ! Un programme tout frais concocté par l’Agence pour présenter un panel de courts belges qui montrent la diversité de la production en Belgique et qui détonnent par leur originalité, leur humour, ou leur thématique forte.

27e édition de Curtas Vila do Conde, du 6 au 14 juillet 2019 - plus d’infos ici

Un petit aperçu des courts métrages qui y seront présentés :

MAY_DAY_01_1998_1080_Image Principale_© EKLEKTIK PRODUCTIONS.jpg

May Day d’Olivier Magis et Fedrik De Beul

Fiction, 21’, 2017

Dans le salon de Thierry, plusieurs personnes qui ne se connaissent pas sont venues nourrir le même rêve : trouver un travail, et vite. Mais comme nous sommes à Bruxelles, rien ne se passe comme prévu.

XY.jpg

XY de Justine Gramme

Documentaire,17’, 2016

Différents jeunes hommes.

Différentes questions.

Différentes visions de la femme.

Et la force de l’habitude.

Still Schroot.png

Schroot d’Anthony Van Roosendael

Fiction, 13’, 2015

Geert Van Steenkiste, dit “Le Marathon Man des radars routiers”, adore sa vieille Nissan Micra au point de ne pas pouvoir s’en séparer. Lorsqu’un huissier vient pour la saisir, il tente de le convaincre de ne pas l’envoyer à la casse.

Simbiosis_couple_MAIN.jpg

Simbiosis Carnal de Rocio Alvarez

Animation, 10’, 2017

Un voyage poétique à travers l’histoire du désir et de la sexualité, depuis le premier organisme unicellulaire à l’être humain, qui invente le plaisir calculé : l'érotisme. Une histoire traversée par les conflits moraux, qui fait la part belle au plaisir féminin longtemps ignoré et réprimé, et qui culmine en un final explosif.

Lucha-Libre.jpg

Lucha Libre d’Ann Sirot et Raphaël Balboni

Fiction, 13’, 2014

Jean et Aurélie sont en couple et fréquentent régulièrement les marasmes du conflit amoureux avec toute la panoplie de mauvaise foi, de mutisme, d’enlisement, d’argumentation fleuve, de bonds et de rebonds qui l’accompagne.Jean et Aurélie sont aussi les laborantins et les archivistes de leurs propres disputes qu’ils classent par catégorie, analysent, décortiquent, rangent dans des boîtes, étudient soigneusement, graphique à l’appui.